Sortie d’un nouveau livre-jeu

Certain•e•s d’entre vous ont peut-être remarqué que mon livre-jeu Le Démon dans l’escalier a été retiré des librairies en juin dernier, suite à la fermeture des éditions Walrus qui m’avaient fait l’honneur de l’accueillir à leur catalogue. Il ne sera heureusement pas demeuré longtemps indisponible, car il reparait ce mois aux éditions Aux 3D, toujours au format numérique mais dans une version corrigée, où la gestion de l’aléatoire a notamment été entièrement revue.

Ce n’est cependant qu’une mise en bouche, puisque vous trouverez à sa suite une seconde aventure, inédite et deux fois plus longue. C’est donc deux livres sous une même couverture qui vous sont proposés, au prix très démocratique de 4,49 € (une promotion à 3,99 € est appliquée jusqu’à la fin du mois de novembre).

Illustration de couverture réalisée par Grégory Nunkovics (visiter son site).

Voici la présentation de l’éditeur :

Ces aventures prennent place de nos jours, dans une ville réputée tranquille. Comme partout, les sorciers y sont nombreux, dans l’ombre, et vaquent à leurs affaires sans trop se préoccuper des sans-magie qui les entourent.
Vous incarnez un gaillard tombé un peu par hasard dans ce milieu, où il vivote au plus bas de l’échelle sociale. Vous n’êtes guère connu encore que pour des trafics sans gloire et, désœuvré, vous passez vos soirées dans des tripots sordides, à boire des coups dans l’espoir d’y nouer des contacts utiles.
Un soir, enfin, Patte-de-Bouc, le plus terrible sorcier que vous connaissiez, vous aborde : il a des missions à vous confier. Votre rêve de monter les échelons de la pègre magicienne est peut-être en passe de se réaliser… à condition que vous sachiez éviter les périls qui vous attendent sur la route !

Pour venir à bout du Démon dans l’escalier, il vous faudra mener un exorcisme particulièrement musclé. Vous pourrez compter sur l’aide du Malais, un envouteur de première classe doublé d’un vrai pervers, mais ses services risquent bien de vous couter cher… La police, inconsciente que votre mission est d’utilité publique, ne manquera pas non plus de vous mettre des bâtons dans les roues.

Avant d’enfin arriver À la cour du roi des rats, vous devrez mener une longue enquête, à la fois dans de ténébreux souterrains et au sein d’une école où vous êtes infiltré. Cette mission vous fera rencontrer son lot de personnages hauts en couleur : une femme-serpent, un mystérieux ecclésiastique aux manières de hibou, des casse-cou affiliés au Club des Gentlemans bretteurs… Prenez garde, car tous ne nourrissent pas forcément les meilleures intentions à votre égard !

Ce double livre est d’ores et déjà disponible à la précommande dans toutes les librairies numériques (l’achat via 7switch, par exemple, vous permet de le télécharger aux formats ePub et Mobipocket, ainsi que d’y jouer en ligne) mais ne sortira officiellement que ce dimanche. À cette occasion, une fête de lancement est organisée à Namur, à laquelle j’assisterai bien évidemment. Vous trouverez toutes les informations pratiques sur Facebook.

Des exemplaires en service presse sont également à la disposition des critiques et des blogueurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *